Comment déclarer une résidence secondaire pour les impôts ?

Posséder une résidence secondaire offre l’avantage d’avoir un pied-à-terre à soi pour partir pour en weekends ou pour les vacances. Toutefois, cela va de pair avec certaines obligations, notamment fiscales, qu’il convient de rappeler.

Dans cet article, découvrez comment faire, dès lors qu’une résidence est considérée comme seconde, pour la déclarer aux impôts.

Qu’est-ce qu’une résidence secondaire ?

Avant de déclarer une résidence aux impôts, il est important de connaître la définition fiscale de la résidence secondaire.

D’un point de vue fiscal, une résidence secondaire désigne tout logement qui n’est pas la résidence principale. Il est possible d’avoir une résidence secondaire en location, ou d’en être propriétaire, comme pour la résidence principale.

Si la résidence principale est considérée comme le bien dans lequel le locataire ou le propriétaire vit plus de six mois par an, tous les autres biens immobiliers sont considérés comme secondaires par le fisc.

Ainsi, qu’il s’agisse d’une maison de vacances, d’investissements locatifs ou de biens qui vous appartiennent (même vacants), le fisc les considère comme des résidences secondaires.

Déclarer sa résidence secondaire aux impôts

Dès lors que vous faites l’acquisition d’une nouvelle maison, les services d’impôts ont connaissance de cette résidence. Dès l’année suivante, vous devriez recevoir l’avis d’imposition concernant ce bien.

Il est néanmoins conseillé de déclarer tous ses biens, y compris ses résidences secondaires aux impôts. Pour ce faire, il vous faut remplir le formulaire de déclaration en ligne afin de connaître les taxes et redevances que vous aurez à payer :

La taxe d’habitation

Fixée par chaque municipalité, la taxe d’habitation prend en compte la situation géographique de la résidence, les dimensions occupées et les aménagements réalisés dans la zone.

Si vous bénéficiez d’un allégement de la taxe pour charges familiales sur votre résidence principale, il faut savoir que cet allégement ne s’applique pas aux résidences secondaires.

Location de votre résidence secondaire

Si vous louez votre résidence secondaire de temps en temps ou à plein temps, vous êtes soumis au régime appelé “Micro-Bic”.

Il s’agit d’un prélèvement fiscal sur les résidences secondaires mises en location dont les recettes n’excèdent pas les 76 300 euros par an. Il faut alors spécifier les recettes dans une case de la déclaration de revenus 2042 C.

Par ailleurs, il vous faudra vous acquitter d’une taxe de séjour, toujours dans le cas où vos résidences secondaires sont louées. Cela concerne principalement les résidences secondaires qui se trouvent dans une zone touristique.

Il est également à noter que la valeur de la résidence secondaire est prise en compte dans votre patrimoine et donc dans le calcul de l’ISF.

Plus-values immobilières sur une résidence principale

Si vous envisagez de vendre votre résidence secondaire en réalisant une plus-value, il faut savoir que vous serez imposé sur une partie de cette plus-value.

En termes d’avantages fiscaux, il est connu que les résidences secondaires n’en offrent pas beaucoup contrairement à la résidence principale.

Un des rares avantages est que vous ne serez pas doublement imposé pour la redevance télévisuelle si vous la payez pour votre résidence principale.

Loi hoguet ce que cela change pour les agents immobiliers

Mise en vigueur à partir du 2 janvier 1970, la loi Hoguet est un dispositif qui a pour but de régir l’activité...

Bail 3 6 9 pour particuliers : quelles sont les règles à respecter ?

Lorsqu'un propriétaire permet à une personne d'occuper son bien immobilier, un accord est signé à l’aide d’un contrat locatif. Plusieurs règles sont...

Logement conventionné un réel avantage pour les locataires ?

Vous êtes à la recherche d’un bien à louer ou à mettre en location ? Le logement conventionné fait partie des solutions...

Des crédences adhésives pour votre cuisine

Les Français sont férus de décoration depuis des décennies. À tel point que refaire les espaces intérieurs de la maison au bout...

Diagnostic immobilier : quelle est la durée de validité ?

Qu'ils soient obligatoires ou présentés à titre d'information, les diagnostics immobiliers ont leur importance pour définir les spécificités et risques du logement...

Inclure des travaux dans sa demande de prêt immobilier

Quand on achète un bien immobilier ancien ou neuf, financer les travaux de rénovation ou d'aménagement est une question importante, surtout s'il s'agit d'un...