Réussir son investissement immobilier en 2019

Se lancer dans un projet d’investissement immobilier permet de se construire rapidement un patrimoine. Par contre, on ne se transforme pas en un investisseur locatif après avoir pris la décision de faire un placement. Quels sont alors les conseils à privilégier pour réussir son investissement locatif en 2019 ?

Bien choisir l’emplacement du logement

Même si le régime fiscal sur l’immobilier locatif tend à se durcir de jour en jour, les investisseurs ne devront pas se décourager. On peut dire que les risques à prendre sur l’immobilier restent assez élevés en France. Pour vous faciliter la tâche, il faudra cibler les biens qui se présentent dans des lieux proposant un excellent rendement locatif, notamment les villes. De ce fait, vous pourrez effectuer l’évaluation du prix de la résidence de la manière le plus juste, sans minimiser l’état des lieux. Vous avez bien compris qu’il faut sélectionner le bien immobilier afin qu’il puisse apporter une bonne rentabilité locative et une conservation de l’attrait.

Adopter un crédit amortissable

Pour un investissement locatif réussi, vous devez parfois passer par un prêt, d’où la demande d’un crédit amortissable au niveau des institutions bancaires. Avec ce crédit, vous avez la possibilité de rembourser une part du capital emprunté durant le paiement de chacune des mensualités. En optant pour un crédit amortissable, on peut gagner du temps pour réaliser les divers travaux sur le logement avec la possibilité de négocier un report sur les premières mensualités de 3 à 6 mois. Cette technique permet de trouver rapidement un locataire.

La bonne gestion des biens en location

Quand on a l’habitude de gérer des biens immobiliers, on a souvent connaissance que la gestion courante d’une location peut prendre du temps et réclamer plusieurs démarches. Par contre, les nouveaux investisseurs dans l’immobilier locatif auront besoin de beaucoup plus de temps pour le regroupement des informations. Pour gérer au mieux votre bien, mise en location, vous pouvez demander l’aide d’une entreprise spécialisée dans le domaine de l’immobilier. Cependant, cela va vous coûter une part des loyers perçus compris dans un taux de 5 à 10 % hors charges. Bien que ces frais puissent être déduits des revenus fonciers, ils seront toujours susceptibles d’affecter votre rendement.

Étudier la fiscalité immobilière

Vous ne pouvez pas réussir dans l’immobilier locatif si vous ne prenez pas le temps d’étudier la fiscalité immobilière. Parfois, les taxes et les impôts arrivent à transformer l’investissement en un gouffre financier. On doit s’attarder sur les impôts qui ont pour rôle de réduire vos gains ou faire grimper le prix de votre bien en cas de rachat. Quand vous percevez des loyers, il est tout à fait normal que vous payiez des impôts. Par conséquent, il faut déclarer ses loyers aux services des impôts.

Loi hoguet ce que cela change pour les agents immobiliers

Mise en vigueur à partir du 2 janvier 1970, la loi Hoguet est un dispositif qui a pour but de régir l’activité...

À quoi sert une assurance emprunteur ?

Souscrire à une assurance emprunteur n'est pas obligatoire dans le cadre d'un crédit automobile ou d'un prêt à la consommation, elle est cependant vivement...

Logement conventionné un réel avantage pour les locataires ?

Vous êtes à la recherche d’un bien à louer ou à mettre en location ? Le logement conventionné fait partie des solutions...

Des crédences adhésives pour votre cuisine

La cuisine est une pièce essentielle de la maison. On y passe du temps, pour cuisiner, se restaurer et partager des moments...

Bail 3 6 9 pour particuliers : quelles sont les règles à respecter ?

Lorsqu'un propriétaire permet à une personne d'occuper son bien immobilier, un accord est signé à l’aide d’un contrat locatif. Plusieurs règles sont...

Diagnostic immobilier : quelle est la durée de validité ?

Qu'ils soient obligatoires ou présentés à titre d'information, les diagnostics immobiliers ont leur importance pour définir les spécificités et risques du logement...