Les avantages et risques liés au portage immobilier

Le portage immobilier n’est pas vraiment une nouveauté dans l’univers de l’immobilier en France. C’est une pratique à la fois avantageuse et risquée. Il faut passer par un certain nombre d’étapes pour mettre en place cette procédure. En tout cas, les avantages du portage immobilier sont réels. Idem pour les quelques risques qui en découlent.

Zoom sur les avantages du portage immobilier

Vous l’ignorez peut-être, mais il n’y a pas vraiment de différences notables entre le portage immobilier et la vente à réméré. Les articles 1659 à 1673 du Code civil précisent bien cela. Il s’agit tout simplement d’une vente avec faculté de rachat. Bien entendu, on ne va pas revenir sur ce sujet. En revanche, nous allons décrypter ses avantages.

Parmi les principaux avantages du portage immobilier, il y a notamment l’effacement de la totalité ou d’une grande partie de vos dettes. Vous vous libérez ainsi de vos créanciers sans enfreindre la loi. Selon le montant des fonds débloqués, vous pouvez sortir d’une situation de surendettement avec le portage immobilier.

Quand un débiteur ne parvient pas à s’acquitter de ses dettes financières, le fichage au FICP ou FCC est inéluctable. Pour sortir de cette situation inquiétante, vous pouvez opter pour le portage immobilier. Non seulement vos dettes seront supprimées (ou restructurées), mais votre fichage bancaire sera également levé. Vous retrouvez ainsi une stabilité financière.

Notons que la levée du fichage à la Banque de France signifie que vous pouvez à nouveau souscrire un crédit. C’est l’un des gros avantages offerts par le portage immobilier ou la vente à réméré.

D’autre part, le portage immobilier vous permet d’éviter la saisie immobilière. C’est l’une des conséquences du non-remboursement de ses créanciers. En optant pour le portage immobilier, vous pouvez régler vos dettes accumulées et conserver votre bien immobilier. Bien entendu, c’est seulement à l’issue de la procédure que vous devenez le propriétaire. Mais, cela requiert quelques sacrifices financiers.

Y a-t-il des risques liés au portage immobilier ?

De nos jours, le terme portage immobilier est plus utilisé à la place de la vente à réméré. Dans tous les cas, il y a quelques risques. Rappelons que la durée de cette procédure est déterminée contractuellement : entre 6 mois et 5 ans. Si par malheur vous ne parvenez pas à restituer le prix de vente initial, vous perdez définitivement votre bien. D’où la nécessité d’exercer votre faculté de rachat en amont.

Bien qu’il soit avantageux financièrement, le portage immobilier comporte d’autres inconvénients. Souvent, le prix de rachat du bien vendu est plus important que le prix de vente. Il y a en effet une forte décote (environ 60 %).

La bonne nouvelle est que vous pouvez rester vivre dans votre bien dans le cadre du portage immobilier. En revanche, l’investisseur (le nouveau propriétaire) vous impose une indemnité d’occupation. Elle représente environ 20 % du prix du bien, selon le type de contrat conclu. Bien entendu, vous pouvez négocier avec l’acheteur le montant de cette indemnité d’occupation.

Si vous ne réussissez pas à racheter le bien dans le délai convenu contractuellement, vous perdez votre dépôt de garantie. Et le que le propriétaire aura malheureusement le droit de vous expulser.